RT 2012 et RT 2020

Article précédent Article suivant

ARTICLE 8 : Qu'est ce qui change entre la RT 2012 et la RT 2020?


Depuis la première crise pétrolière en 1974, les autorités politiques françaises ont tenté de promulguer des réglementations pour limiter la consommation énergétique des bâtiments. En effet, 40 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre proviennent des bâtiments. La consommation d’énergie lors de l’utilisation du chauffage, de l’eau chaude et de la climatisation est très élevée. C'est dans cet esprit que le Grenelle de l’Environnement a introduit un nouveau dispositif de régulation thermique appelé RT 2012. Cette réglementation se concentre sur l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments en termes d'isolation thermique. Le règlement recommande également l'utilisation d'énergies renouvelables ou d'alternatives, comme les poêles à bois, les micro-chaudières à cogénération, les chauffe-eaux solaires ou les générateurs thermiques.

La Régulation Thermique 2020 (RT 2020) remplacera bientôt RT 2012 actuellement en vigueur pour les nouveaux projets de construction. L'application de RT 2020 entrera en vigueur le 1er janvier 2021 et le secteur de la construction en France n’a que quelques mois pour faire face aux grands défis du XXIe siècle tant en termes de nouvelles technologies utilisées qu’en termes de protection de l'environnement. RT 2020 présente une nouvelle évolution à la suite des différentes réglementation qui se sont succédé depuis 1974, 2005, 2010, 2012 et 2015, qui visent à améliorer la performance énergétique et le développement durable des bâtiments. 

RT 2020 promet d'adopter des technologies et des méthodes plus avancées que RT 2012 pour aider le secteur de la construction à limiter la consommation d'énergie. Tous les propriétaires qui demandent un permis de construction à partir de la fin de 2020 devront faire en sorte que leur bâtiment consomme moins d'énergie primaire que d'énergie renouvelable produite. Il existe plusieurs solutions pour atteindre cet objectif, notamment l'installation de panneaux solaires pour produire de l'électricité. 

  • Limitation de la consommation d'énergie
  • Les constructions applicables pour RT 2012 et RT 2020
  • Les méthodes utilisées
  • Les usages pris en compte
  • La principale différence entre la RT 2012 et la RT 2020
  • Comment la transition entre RT 2012 à RT 2020 affectera-t-elle un particulier ?

Limitation de la consommation d'énergie

RT 2012


À compter du 1er janvier 2013, toute personne qui demande un permis pour construire ou rénover un bâtiment doit se conformer au règlement thermique RT 2012. Le but est de réduire la consommation d'énergie du bâtiment. Dans RT 2012, l'efficacité énergétique a été mise en avant au niveau des maisons unifamiliales, en prenant en considération les trois points clés :

  • La consommation maximale d’énergie passe à 50 kWh/m²/an.
  • Choisir un bâtiment bioclimatique (maison, immeuble, appartement) qui doit limiter au maximum ses besoins en énergie et en chauffage.
  • Afin de répondre aux exigences de RT 2012, les matériaux d'isolation du bâtiment doivent être optimisés pour limiter le plus possible l'infiltration d'air. Ce nouveau seuil prend en compte d'autres facteurs, tels que l'énergie utilisée pour l'eau chaude sanitaire, l'éclairage, le chauffage et la climatisation, qui n'étaient pas présents lors de la RT précédente en 2005. De plus, le bâtiment doit avoir un système de ventilation qui permet à l’air de mieux circuler et d’éliminer l’excès d’humidité dans les salles de bains ou les cuisines.

RT 2020


Contrairement à RT 2012, RT 2020 ne se concentre pas uniquement sur les dimensions thermiques des bâtiments. RT 2020 vise non seulement à réduire la consommation d'énergie des nouveaux bâtiments, mais exige également que la production d'énergie du bâtiment soit supérieure à sa consommation d'énergie. En effet, il est désormais possible que les futurs bâtiments génèrent de l'énergie en intégrant des équipements de production d'énergie telle que les panneaux solaires. Ces bâtiments sont considérés comme des bâtiments BEPOS (Bâtiment à énergie positive). Veuillez noter que RT 2020 encourage la construction de bâtiments BEPOS et exige que les dépenses doivent donc être inférieure à 0 kWh/m²/an.


Les bâtiments adaptés pour RT 2012 et RT 2020

RT 2012

RT 2012 s'adresse aux Bâtiments Basse Consommation (BBC) qui n'émettent qu'une très faible quantité de dioxyde de carbone et qui respectent l'environnement. Selon la réglementation thermique RT 2012, un Bâtiment Basse Consommation fait référence à un bâtiment dont la principale consommation d'énergie pour le chauffage, le refroidissement, la ventilation, la production d'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les équipements auxiliaires techniques sont 80% inférieurs à la consommation d'énergie normale. Pour arriver à cet objectif, le bâtiment doit avoir une conception bioclimatique ce qui contribuera à réduire sa consommation d'énergie.

Le 28 octobre 2011, RT 2012 était applicable pour certains nouveaux bâtiments non résidentiels (les bureaux et les établissements d’enseignement) ainsi que des bâtiments résidentiels situés dans des zones de rénovation urbaine. Par la suite, cette réglementation thermique est devenu applicable à tous les permis de construction émis à partir du 1er janvier 2013. Désormais, RT 2012 sera applicable pour tous les nouveaux bâtiments résidentiels (maisons mitoyennes, logements collectifs, logements étudiants), ainsi que les autres bâtiments non résidentiels (comme les hôtels, restaurants, espaces commerciaux, établissements de santé, salles de sport) à l’exception des territoires d’outre-mer.

RT 2020

L’objectif de la RT 2020 est de mettre en œuvre le concept "BEPOS" (bâtiments à énergie positive), dans le cadre du Plan Bâtiment Durable. Ils sont ainsi qualifiés, car ils produisent plus d’énergie (chauffage, électricité ...) qu’ils n’en consomment, grâce à des solutions techniques (toitures, murs, fenêtres ou vérandas) permettant l’accumulation de chaleur et la production d’électricité.

Afin de générer plus d'énergie qu'elle n'en consomme, une maison RT 2020 doit d’une part tirer la meilleure partie des sources d’énergie libres ou renouvelables (l’énergie solaire, la chaleur dégagée par le sol et même par les habitants de la maison) d'une part, et minimiser la demande d'énergie d'autre part. Cela comprend une meilleure isolation des enceintes et une gestion intelligente de l’énergie. La performance énergétique des bâtiments à énergie positive dépasse largement celle des bâtiments conformes à la norme RT 2012.

Les méthodes utilisées

L’objectif principal du RT 2012, basé sur la norme Bâtiment Basse Consommation (BBC), est de réduire la consommation d’énergie primaire des bâtiments (Cep) à 50 kWh EP/m², tout en tenant compte le chauffage, l’eau chaude, l’éclairage, la ventilation et le refroidissement utilisant l’isolation thermique.

RT 2020 mettra en œuvre des bâtiments neufs à énergie positive (BEPOS) d’ici le 1er janvier 2021. Ces bâtiments produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment pour leur propre fonctionnement. Les moyens utilisés pour atteindre les objectifs de BEPOS sont l’isolation thermique des bâtiments, la production d’énergie locale et la réduction de l’empreinte environnementale


Les usages pris en compte

RT 2012 considère divers usages : refroidissement, chauffage, production d'eau chaude, éclairage et équipements auxiliaires (cela implique la consommation électrique des pompes et des moteurs de ventilateurs).

RT 2020 prend en compte les mêmes utilisations que la RT 2012 en ajoutant les appareils ménagers et électroniques et en tenant compte de l'empreinte environnementale des matériaux utilisés dans la construction de logements.


La principale différence entre la RT 2012 et la RT 2020

Alors que le RT 2012 correspond à un plafond de 50 kWh/m²/an, à savoir la valeur moyenne du bâtiment basse consommation, le RT 2020 exige que la production d’énergie soit supérieure à la consommation. La dépense doit donc être inférieure à 0 kWh/m²/an.

Sujet RT 2012 RT 2020
Types de Bâtiments Construction Bâtiment Basse Consommation (BBC) (consommation limitée à 50 kWh/m2) Construction BEPOS (qui génère plus d’énergie qu’elle n’en consomme) La dépense doit donc être inférieure à 0 kWh/m²/an.
Objectif principal Diminution de la consommation d’énergie
  • Diminution de la consommation d’énergie
  • Production d’énergie libre
  • Élimination des déchets énergétiques
Pour quels usages
  • Refroidissement
  • Chauffage
  • Production d’eau chaude domestique
  • Éclairage
  • Auxiliaire
  • Le même que RT 2012 plus
  • Appareils ménagers
  • Appareils électroniques
  • Effets carbones de la construction
Moyens logistiques pour atteindre cet objectif Isolation thermique des bâtiments
  • Isolation thermique des bâtiments
  • Production d’énergie libre
  • Réduction Empreinte environnementale des matériaux utilisés dans la construction de logements.

Comment la transition entre RT 2012 à RT 2020 affectera-t-elle un particulier

Une zone résidentielle répondant à la norme RT 2020 est considérée comme totalement écologique car la demande de chauffage est si faible qu'elle permet d'économiser beaucoup d'énergie (jusqu'à 80 % en chauffage). Cependant, le coût global de construction dans la norme RT 2020 est en moyenne plus cher, mais cela peut réduire les coûts énergétiques à long terme.

Il est important de savoir que de plus en plus de collectivités proposent des aides financières aux particuliers qui souhaitent construire ou rénover leur logement dans la norme RT 2020. Cette aide incite les Français à entreprendre des projets de construction visant à réduire les coûts énergétiques à long terme. Pour plus d'informations sur l'assistance, veuillez consulter https://www.faire.gouv.fr/aides-de-financement


Demander plus d'information sur les aides financières 2020

En cliquant sur le bouton ci-dessous, vous pourrez avoir accès à une brochure détaillée sur les aides financières 2020.

Article précédent Article suivant